KEEPERS OF TOMORROW


 
AccueilPortailGalerieRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Devin Townsend

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
peace-love-freedom
Guardian Of Mankind
Guardian Of Mankind
avatar

Nombre de messages : 1229
Age : 33
Localisation : Velotte-et-Tatignécourt
Date d'inscription : 09/04/2013

MessageSujet: Devin Townsend   Dim 1 Déc - 21:21



Bon, je vais essayer de vous présenter un peu le Bonhomme mais avant tout, une petite bio s'impose
(source Wikipedia)

Devin Townsend, né le 5 mai 1972 à New Westminster, est un musicien multi-instrumentiste (entre autres chanteur, guitariste et claviériste) canadien.

Il mène une carrière solo mais apparaît également sur de nombreux albums en tant qu'invité (Front Line Assembly, Paradise Lost, Ayreon, Gojira…) et/ou producteur (Soilwork, Lamb Of God, Bleeding Through, Gwar, Zimmer's Hole…). Il a aussi enregistré quelques demos en compagnie de Jason Newsted (alors dans Metallica) à travers IR8 (trio comprenant aussi Tom Hunting d'Exodus) et Tree Of The Sun (quatuor avec Scott Reeder de Kyuss et Dale Crover des Melvins).

Biographie
Il est découvert par Steve Vai à l'âge de 19 ans et enregistre l'album Sex & Religion avec ce dernier. Le célèbre groupe de Heavy metal anglais Judas Priest lui propose d'occuper la place vacante de chanteur en son sein après le départ de Rob Halford (une des idoles de Devin), mais celui-ci décline l'offre, préférant une indépendance artistique totale plutôt qu'une reconnaissance de masse.

Ce personnage à la créativité débordante mène également une carrière en solo sous son propre nom d'abord, puis sous le nom de The Devin Townsend Band ensuite. La parodie de musique branchée nord américaine Punky Brüster ou des œuvres comme Ocean Machine, Infinity, Terria ou plus récemment Synchestra montrent un artiste ambivalent, plein d'humour et très soucieux de la qualité de sa musique.

Ziltoid the Omniscient
L'album Ziltoid the Omniscient marque un tournant dans sa carrière musicale puisqu'il a décidé avec la naissance de son premier enfant de prendre une pause afin de pouvoir se consacrer à sa famille. Il a d'ailleurs confié dans ses dernières conférences de presse qu'il en avait assez de l’industrie du disque et de partir en tournée. Il a annoncé qu'il composera sa musique désormais tout seul, comme sur le dernier album Ziltoid the Omniscient et qu'il passera par son site internet pour faire paraître son travail. La figurine représentant le personnage de Ziltoid sur la pochette est par ailleurs devenue une sorte de mascotte, récurrente chez Devin Townsend.

Une suite nommée "Ziltoid 2" est en préparation pour une sortie prévue en fin de l'an 2014.

En attendant la sortie de ce nouvel album, "Ziltoid Radio" est écoutable sur TeamRock Radio .

Devin Townsend Project
En 2009, il commence un nouveau projet sous le nom Devin Townsend Project et qui se composera de quatre albums enregistrés à chaque fois avec des musiciens différents. Le premier, Ki, est sorti en mai 2009. Addicted, le second, est sorti le 16 novembre 2009. Le 21 juin 2011 sont sortis les deux derniers albums de la tétralogie, Deconstruction, le plus extrême et fou2, et Ghost, le plus calme, presque ambiant.

Devin a déclaré le 2 février 2009 :

"Ouais, 4 albums. Un hors-d'oeuvre, deux plats principaux et un dessert.

Ki est le hors-d'oeuvre : heavy et froid. Ki est la moelleuse introduction à l'histoire (un thème très pertinent, plutôt troublant). Addicted est l'album suivant, heavy, fun et dansant… J'aime bien les chœurs et les danses. Deconstruction (3ème album) est un régal pour les fans de SYL et Ziltoid… L'album ambient, (thème du sable) clôturera le tout.

Tous chez DTP.

Ki est pratiquement terminé. Je vais partir enregistrer Addicted… (au Népal ?) Deconstruction est terminé, j'ai juste besoin de l'orchestre. Ambient sera une collection d'improvisations.

Ensuite, je pars en vacances.
"No rest for the wicked." "

Style musical
Projets


Townsend a conçu ses deux projets principaux, l'agressif Strapping Young Lad et ses travaux en solo plus mélodiques, comme des homologues. La musique de Strapping Young Lad était un mélange varié de genres de métal extrêmes : death metal, thrash metal, black metal et métal industriel. Les travaux en solo de Townsend, quant à eux, marient de nombreux genres et influences, avec des éléments de musique ambiante atmosphérique, de hard rock et de rock progressif, aussi bien que de pop metal et de rock d'arène. Malgré la plus grande reconnaissance mainstream de Strapping Young Lad, Townsend s'identifie plus à ses œuvres solo, et n'a jamais eu pour intention de faire de Strapping Young Lad le centre de sa musique.

Style de production
En tant que "fan du multipiste" autoproclamé, Townsend a développé un style de production qui en fait sa marque de fabrique, incluant un "mur de son" à couches superposées et atmosphérique. Townsend a reçu l'éloge des critiques pour ses productions, qui "sont toujours marquées par un sens de l'aventure, de l'intrigue, des atmosphères chaotiques et globalement par une pyrotechnie orale", selon Mike G. de Metal Maniacs. Townsend utilise principalement Pro Tools pour produire sa musique, mais également d'autres suites de logiciels telles que Steinberg Cubase, Ableton Live, et Logic Pro. Les idées musicales et le style de production de Townsend ont suscité des comparaisons avec Phil Spector et Frank Zappa. Townsend a effectué lui-même le mixage et le mastering pour la majorité de ses travaux solo. Il a également mixé et remixé pour d'autres artistes tels que Rammstein, August Burns Red et Misery Signals.


Style de jeu
Townsend utilise principalement un accordage en Open C pour guitare à six ou sept cordes. Il emploie à présent également l'accordage en Open B et Open B flat (un accordage Open C réglé un ton et demi plus bas) sur ses guitares six cordes. Les techniques de Townsend varient du fingerpicking aux power chords et accords superposés, en passant par les arpèges en sweep-picking et les techniques de tapping. Il est également connu pour son utilisation abondante des effets de reverb et de delay. Il a déclaré qu'il n'avait aucun goût pour la guitare shred, en disant "musicalement ça ne fait rien pour moi", et qu'il ne fait des solos que lorsqu'il pense qu'il le peut dans le contexte dans la chanson.

Townsend a utilisé des guitares ESP de 1994 à 2009, puis est passé aux guitares Peavey. En 2011, Peavey a présenté une guitare baryton à 7 cordes signature Devin Townsend avec un EMG 81-7 en position de chevalet et une 7 cordes EMG SA en position de manche. Depuis 2012, il a aussi commencé à utiliser des guitares Framus et Sadowsky. Concernant la guitare basse, il utilise deux basses Sadowsky 5 cordes (une frettée, une sans frettes). Townsend est également connu pour son utilisation du système Fractal Audio AxeFX, déclarant que celui-ci lui donne les meilleurs sons heavy qu'il n'ait jamais obtenus de son équipement.


Influences

Townsend tire ses influences d'un large éventail de genres musicaux, dont le plus marquant est le heavy metal. Townsend a cité, parmi d'autres, Judas Priest, W.A.S.P., Frank Zappa, des comédies musicales de Broadway, ABBA, de la musique new age, Zoviet France, King's X, Morbid Angel, Barkmarket, Grotus, Jane's Addiction, Metallica, Cop Shoot Cop et Fear Factory comme influences, et a également exprimé son admiration pour Meshuggah à plusieurs occasions, les appelant "le meilleur groupe de métal de la planète". City a été influencé par des groupes tels que Foetus et Cop Shoot Cop.


Discographie
En Solo
Albums


- Ocean Machine : Biomech (1997)
- Infinity (1998, rééd. 2006)
- Physicist (2000, enregistré par le line-up de Strapping Young Lad)
- Terria (2001)
- Ziltoid the Omniscient (2007)

Albums seulement disponibles sur son site internet

- Official Bootleg (1999, disponible aussi en VHS, enregistré par le line-up de Strapping Young Lad)
- Ass-Sordid Demos 1990-1996 (2000)
- Ass-Sordid Demos II (2004)
- Devlab (2004)
- Hummer (2006)
- Unplugged (2011)

Singles et EP

- Christeen + 4 Infinity's Demos (1998)
- Project E.K.O. (2003) (CD Bonus d'Accelerated Evolution)
- Vampira (2006)

Discographie du Devin Townsend Band

- Accelerated Evolution (2003)
- Synchestra (2006)

Discographie du Devin Townsend Project

- Ki (2009)
- Addicted (2009)
- Deconstruction (2011)
- Ghost (2011)
- Contain Us (2011) (coffret 6 CD et 2 DVD en édition limitée à 5 000 exemplaires, dont 500 numérotés et comprenant un disque vinyle supplémentaire)
- By a Thread - Live in London 2011 (2012) (coffret 5 CD et 4 DVD retraçant l’interprétation de chaque album du Devin Townsend Project)
- Epicloud (2012)
- The Retinal Circus (2013) ( Blu-Ray/DVD/CD , Spectable en direct enregistré le 27 Octobre 2012 à Londres)

EP

- Free Live EP (2011, format digital en libre téléchargement)

Albums annoncés


- Casualties Of Cool (Avril 2014)
- Ziltoid 2 (Fin 2014)

Discographie de Punky Brüster

- Cooked On Phonics (1996)

Discographie de Strapping Young Lad
Albums


- Heavy As A Really Heavy Thing (1995)
- City (1997)
- Live In Australia : No Sleep Till Bedtime (1998) (live)
- SYL (2003)
- Alien (2005)
- The New Black (2006)
- City : Remastered + bonus.(2007)
- Heavy As A Really Heavy Thing : Remastered + bonus. (2007)
- 1994-2006 Chaos Years (2008) Best-of CD/DVD.

Discographie avec Steve Vai

- Sex And Religion (1993)

Discographie avec IR8

- IR8 Vs Sexoturica (2002, split-CD)

Site officiel http://www.hevydevy.com/

Myspace: https://myspace.com/devintownsenddtb
Facebook: https://www.facebook.com/dvntownsend?fref=ts

_________________
Isn't it a wonder
Awake from blood thick dreams
Remove all the stones from our hearts
We must all believe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
peace-love-freedom
Guardian Of Mankind
Guardian Of Mankind
avatar

Nombre de messages : 1229
Age : 33
Localisation : Velotte-et-Tatignécourt
Date d'inscription : 09/04/2013

MessageSujet: [i]Chapter 1: comment j'ai découvert le groupe [/i]   Dim 1 Déc - 21:31

Tout commence le jour où, du haut de mes 18 ans (je passais mon bac), j’entends le titre « DETOX » de Strapping Young Lad à la radio, sur une petite station locale Nancéenne (Radio Fajet, NDLR). Il devait être aux alentours de 20h45, c’était l’émission Full Metal Fajet. Tout de suite, je suis hâpée par le tempo ultra efficace et entrainant, la batterie que je me prends en pleine face, cette voix brute et brutale et à la fois profonde, cette atmosphère décalée, violente, brutale et surtout tellement déstructurée ! Je me souviens avoir monté le son et headbangué tout le long. J’avais jamais entendu un truc pareil, si efficace. C’est tout ce que j’aime dans le métal, avec en plus des riffs mélodieux…une atmosphère à la fois sombre et pleine de vie.





Après cette découverte, il faudra attendre 2004, donc 3 ans après, pour que je me penche vraiment sur le groupe. Bizarre, bizarre, justement cette année là je rencontre quelqu’un, et il porte un tee-shirt SYL. Et c’est en partie grâce à lui, que j’ai vraiment découvert le groupe, puis d’une manière plus générale, l’œuvre de Heavy Devy. Je me procure l’album CITY sur lequel j’accroche direct du début à la fin : bref, çà bourre, c’est violent, rapide, efficace, trippé…et je suis épatée par les talents vocaux du bonhomme et de sa façon de hurler ! Le groupe a surtout un son à part, une sorte de fond sonore propre à lui, qui rend l’atmosphère des morceaux parfois très pesants, lourds, oppressants, mais aussi vivants, légers, comme filant sur l’eau. C’est la recette à Devin, qui compose en effet tout lui-même. Rien ne ressemble à ce qui est déjà fait. On ne peut non plus le classer dans une catégorie en particulier tellement les albums sont différents les uns des autres, même si la toile de fond reste la même.
Bref, je reviens à 2004, ok je suis conquise par Strapping, j’écoute pas mal de trash à l’époque, de death aussi et tout çà plait énormément à mes cages à miel.headbang  Le mec au tee-shirt SYL les as vus sur scène, avec en première partie Devin Townsend Band (où il s’est d’ailleurs procuré le tee-shirt). Il me raconte le concert, la claque, le décalage étonnant entre la première partie et la 2e : le calme avant la tempête. Calme ? Il me fait écouter alors « OCEAN MACHINE » du groupe. Je suis restée scotchée. Je découvrais là, une deuxième facette de Devin, que je ne connaissais pas, qui me surprenais vraiment. Comment un type, faut l’avouer au look et à la prestance scénique plutôt « metal brutal », arrive t-il à composer d’aussi belles mélodies, des morceaux aussi posés, et surtout chanter avec une voix claire aussi limpide ???




Une nouvelle personnalité à découvrir. Je reconnais la patte que j’ai entendue dans SYL, mais là tout l’album me parle… il est cohérent, profond, vrai. On est vraiment plongé dans une atmosphère particulière durant cet opus. Durant les premières écoutes, j’ai vraiment ressenti cet album avec toutes mes tripes, et j’avoue que je l’ai même trouvé à certains moments tellement sombre, dark, que je me sentais mal en l’écoutant (un morceau comme Bastard par exemple). Bref, cet album, je l’ai perçu plein d’émotions, de ressentis, c’est du composé « made in home », directement sorti de la tête de Devin, comme il l’a ressenti lui-même en le composant. Tous les morceaux s'imbriquent les uns dans les autres pour donner un tout, logiquement construit. Quand je dis que je me sentais mal, il y a aussi le vécu personnel à ce moment là, qui était très loin d’être joyeux, qui faisait que le morceau me faisait bader parfois…La plus grosse surprise a été d’entendre Devin chanter sur « Things beyond things ». C’est là que je me suis dit : « Merde, ce type il a combien de voix différentes ?? Il est capable de tous les styles ! ». Bref, je tombe littéralement amoureuse de sa voix. Et son scream de fin a longtemps été ma sonnerie de portable (si, si, je suis saine d'esprit je l'assure! Wink )

Le bonhomme au tee-shirt SYL disparait de ma vie. Pendant quelques années, je n’écoute plus cet album, puis je retombe dessus lors d’un déménagement, je le réécoute, toujours avec autant de plaisir qu’au début, mais avec du recul à présent. Les chansons qui me paraissaient pesantes sont aujourd’hui plus légères. Cet album a d’ailleurs, toujours été présent dans mes CD de route, une sorte de « must have ».  Ca me donne l’envie d’explorer un peu plus ce que fait Mister Devy musicalement car au final je ne connaissais que City de SYL et Ocean Machine.

La suite au prochain épisode…

_________________
Isn't it a wonder
Awake from blood thick dreams
Remove all the stones from our hearts
We must all believe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pumpkinstef
Guardian Of Mankind
Guardian Of Mankind
avatar

Nombre de messages : 1382
Age : 40
Localisation : Chez moi!
Date d'inscription : 01/03/2013

MessageSujet: Re: Devin Townsend   Lun 2 Déc - 0:53

Magnifique commentaire de ton ressenti sur cet artiste génial et hors du commun, caro, c'est écrit avec tes tripes et ton cœur, et je me retrouve dans ce que tu dis, en plus, surtout concernant le magistral "Ocean Machine", dont tu parles tellement bien!

Merci de tout cœur pour le topic! Good 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
peace-love-freedom
Guardian Of Mankind
Guardian Of Mankind
avatar

Nombre de messages : 1229
Age : 33
Localisation : Velotte-et-Tatignécourt
Date d'inscription : 09/04/2013

MessageSujet: Re: Devin Townsend   Lun 2 Déc - 23:28

la suite arrive, c'est en cours d'écriture Wink 

_________________
Isn't it a wonder
Awake from blood thick dreams
Remove all the stones from our hearts
We must all believe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
peace-love-freedom
Guardian Of Mankind
Guardian Of Mankind
avatar

Nombre de messages : 1229
Age : 33
Localisation : Velotte-et-Tatignécourt
Date d'inscription : 09/04/2013

MessageSujet: Re: Devin Townsend   Mer 4 Déc - 21:33

Chapter 2 : l’univers DT

Après la perle Ocean Machine, je me repenche un peu plus du côté de Strapping pour écouter les albums que je ne connais pas. J’écoute donc Alien sur lequel j’accroche direct aussi. Je le trouve un peu moins brutal que City cela dit. Par la suite, je n’approfondis pas plus que çà le groupe…


Bien sûr je suis de près toutes les sorties single du bonhomme : Christeen, Storm, Vampira, Bend it like bender, Julaar…
Je me procure alors l’album Synchestra. Je commence de plus en plus à apprécier le côté calme et mélodieux de sa musique. J’adore les acoustiques du gugusse…d’autant plus qu’ils sont enchainés merveilleusement bien avec des riffs hyper aggressifs… oooaaaahhh j’adore ! L’enchainement « Let it roll »/ « Hypergeek » et « Triumph » ravit mes esgourdes ! Après plusieurs écoutes (bein oui un album de Devin, çà ne s’écoute pas qu’une fois et on ne le range pas dans son boitier juste après !), cet album est différent de l’Ocean Machine, n’a pas le même esprit. Il me parait moins sombre, en connection avec la nature (il me semble d’ailleurs que c’est un thème qui est exploré dans cet opus). Tantôt planant, tantôt brutal, toujours mélodique et tout en nuances, Synchestra est un album plein de sentiments…et il a du se passer pas mal de choses dans la tête de Devin à ce moment-là, notamment du fait de sa paternité toute fraiche (et çà se ressent).

Baby Song, une de mes préférées


Un peu plus tard, lors d’une soirée chez mon meilleur ami, j’écoute Deconstruction, qu’il me fait alors découvrir : « tu verras il est ultra bourrin celui-là !!! faut que tu écoutes The Mighty Masturbator ! ». Faut dire que le gugusse élevé au black métal, et au métal extrême en tout genre, a des goûts particulièrement prononcés pour ce qui est brut de décoffrage ! headbang  Ouahhh c’est complètement barré cet album ! J’écoute que d’une oreille entre les conversations qu’il y a dans la soirée, mais je me dis tout de même qu’en effet cet abum est plus brutal que les autres mais surtout que Devin s’est vraiment lâché en le composant : qu’est-ce qu’il est déstructuré et déconstruit ! (il porte bien son nom d’ailleurs). De retour chez moi, je décide d’en savoir un peu plus et j’achète l’album. A la première écoute, les deux premiers morceaux me perturbent un peu et je me dis « boudiou c’est un peu calme non ? Il a pas fait un album atmosphérique tout de même ! » et puis çà part en flèche, dans tous les sens, la musique n’a pas de limites à ce moment-là… c’est ce que m’inspire cet album en fait : « No limit ». La musique, comme l’art peut être exploitée dans tous les sens, faut y être ouvert c’est tout. Avec ce Decontruction, devin nous livre une vraie expérimentation de style tout en gardant sa recette magique : du déstructuré, du planant, du brutal, des mélodies envoûtantes qui arrivent toujours au bon moment et qui donnent aux morceaux toute leur âme, des variations de voix énormes, des effets sonores bien placés…un mélange de « rêve », d’ « imaginaire » et de « vécu », d’ « émotionnel ». Du Devin tout craché quoi. Ce CD est pour le moment de ce que j’ai écouté de lui, le plus barré. Mon titre préféré reste Planet of the Apes.



To be continued…

_________________
Isn't it a wonder
Awake from blood thick dreams
Remove all the stones from our hearts
We must all believe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Devin Townsend   

Revenir en haut Aller en bas
 
Devin Townsend
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Devin Townsend
» Devin Townsend - Ki
» 10.12 - Devin Townsend + Fear Factory + Dagoba @ Paris
» Devin Townsend
» DEVIN TOWNSEND @ La Cigalle - Jeudi 5 mars 2015

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
KEEPERS OF TOMORROW :: BISTROT :: Musique :: Metal-
Sauter vers: