KEEPERS OF TOMORROW


 
AccueilPortailGalerieRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Straight Out Of Hell - Chronique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Votre note
5 - Excellent
0%
 0% [ 0 ]
4 - Très bon
73%
 73% [ 11 ]
3 - Bon
27%
 27% [ 4 ]
2 - Moyen
0%
 0% [ 0 ]
1 - Bof
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 15
 

AuteurMessage
Helld (-|-) ween
Keeper Of Tomorrow
Keeper Of Tomorrow


Nombre de messages : 17925
Age : 48
Localisation : Pumpkin Garden
Date d'inscription : 26/08/2007

MessageSujet: Straight Out Of Hell - Chronique   Dim 3 Fév - 20:09



1. Nabataea
2. World Of War
3. Live Now!
4. Far From The Stars
5. Burning Sun
6. Waiting For The Thunder
7. Hold Me In Your Arms
8. Wanna Be God
9. Straight Out Of Hell
10. Asshole
11. Years
12. Make Fire Catch The Fly
13. Church Breaks Down
14. No Eternity (bonus japonnais) / Another Shot Of Life (bonus édition limitée)
15. Burning Sun (Hammond version) (bonus)


En octobre 2012, Helloween a décidé d'égrainer quelques pépins pour faire patienter le Japon quand à la sortie attendue du prochain album.
Bien entendu, les "TRVE" fans des citrouilles, se sont jetés sur l'EP "Burning Sun" comme des crevards et forcément moi le premier dès l'annonce de la précommande.
Quelques peu déçu par le contenu malgré tout, je sentais déjà mal la prochaine livraison prévue pour le début 2013.
Puis, avec le numéro de Rock Hard prévu pour le début d'année, sort donc sur le sampler, une version "edit" (raccourcie par rapport à l'album) de Nabataea, titre qui ouvre les hostilités sur "Straight Out Of Hell".
Là encore, sentiment plus que mitigé, me rappelant beaucoup trop "7 Sinners" dans l'ambiance, un album qui m'a bien déçu d'ailleurs et qui aura du mal à retrouver le chemin de mon lecteur.
Bref, comme disait Pépin (pourtant pas un fan des citrouilles), ça commence mal.
Mais fan un jour, aveugle & sourd toujours?
Faut croire que oui, car collection oblige, dès la disponibilité des précommandes, je me prends la totale des possibilités du pays du soleil levant, achat obligatoire pour toutes les sorties officielles du groupe et ainsi récupérer l'intégralité des bonus dont le Japon a l'exclusivité, au moins pour un moment. J'en profites d'ailleurs dès que disponible, pour commander les versions européennes et la version US avec son pack spécifique.
Bon ou pas, je ne passerai pas à côté d'une version potentiellement différente, si ce n'est par un titre, au moins par quelques détails.

C'est parti, je serai armé pour cette nouvelle livraison, autant que possible et avoir tous les titres disponibles pour un avis complet.
Le Japon faisant bien les choses, je reçois quelques jours avant la sortie officielle, les 2 versions commandées là-bas avec calendriers et bandana inclus pour la version limitée.
Comme à chaque fois, c'est le grand moment de la découverte avec la plus grande attention.
Mais qu'il est bien difficile de rentrer dans cet album. Après une première écoute, je n'ai aucun sentiment particulier, sauf juste celui d'être rassuré qu'on n'a pas là un "7 Sinners" bis et qu'il va falloir l'écouter encore pas mal de fois pour en retenir vraiment comme il faut les détails dont l'album semble regorger.
Car cette livraison est fouillée, tellement qu'on pourrait s'y perdre.
Une chose est certaines, le speed est de retour, ça envoie du bois.
Après une bonne vingtaine d'écoutes, je me lance enfin à l'assaut de mon billet d'humeur sur ce nouvel opus qui parait hors-saison comme dirait "la grand-mère à moustache".

Nabataea, qui ouvre donc l'album, est certainement le titre le plus complexe de l'album. Composition à tiroirs, tempi multiples (il n'est pas le sel d'ailleurs), Deris a fait du Deris mais en plus fouillé et sans balancer pour autant un titre "100% pur bourrin agréé Findus façon hachis (à chier)". Pas mauvais, loin de là, mais il n'est pas le plus mémorable surtout peut être à cause de son refrain, ce qui va être d'ailleurs une certaine constante sur quelques titres de l'album.

D'ailleurs, ça sonne assez moderne sur les rythmiques de cet album. On range le vieux Helloween pour laisser place à des schémas plus dans l'air du temps bien que la qualité mélodique façon citrouille soit toujours là pour rappeler que la marque de fabrique du groupe se trouve là. Bref, Nabataea a en commun une certaine complexité de composition avec les titres longs que le groupe aime proposer.

On enquille ensuite avec "World Of War", petite pépite de Heavy speed qui pourrait rendre une fosse complétement cinglée en live. Ca sent le bon jus de citrouille et ça permet de bien se souvenir que Helloween est toujours bien présent avec cette folie qu'on connait.
"Live Now!" nous sort les clavier sur du mid-tempo. C'est très mélodique, mais ça baigne sévèrement dans des nappes de synthés un peu trop en avant. Ca n'en reste pas moins un titre qui fonctionne bien avec ses riffs bien lourds pour compenser. Ca s'éloigne malgré tout du style "classique" et donne dans la modernité du métal actuel.

On remet le boost dès l'intro de "Far From the Stars", qui rappelle d'ailleurs l'époque "Master Of The Rings" (Façon "The Game Is On") dans l'ambiance. On passe du speed (intro/refrain) au mid-tempo (pour les couplets). Toujours du clavier mais plus en arrière plan. Ce titre aurait pu être une grosse tuerie s'il n'y avait pas ce début de refrain qui semble un peu "clocher" et manque de mordant, un peu comme comme sur "Nabataea". Les notes au chant trainent trop en longueur et ça fait un peu retomber le soufflé.
"Burning Sun", déjà présenté avec l'EP du même nom, semble mieux s'inscrire au milieu des autres titres, que pris individuellement. Les rythmiques composées par Weiki, sont aussi plus moderne sur le coup, très saccadées, sur un tempo enlevé pour finir dans le Heavy Speed mélo habituel sur le refrain qui lui s'inscrit parfaitement. Toujours un clavier présent, où les arrangements semblent avoir été très travaillés tout au long de l'album. Des parties en harmonies de twin-guitars pour les soli et un boulot phénoménal de Dani Löble tout au long du titre...je dirai à la Ingo tellement son jeu y ressemble comme à l'époque des Keeper.

"Waiting For The Thunder". Ce titre m'a hérissé le poil dès que je l'ai entendu la première fois. J'ai aussitôt pensé "ça y est, Deris nous refait le coup de If I Could Fly!".
Ce titre, pas besoin de regarder le livret, ça sent le "Deris made" comme s'il s'agissait d'un titre pour son album solo. La ligne au piano de ce titre mid-tempo rappelle forcément le titre présent sur "The Dark Ride" dès le début. Mais contrairement à son prédécesseur, le refrain ici rattrape tout et de fort belle manière. PAs mon titre préféré du CD, mais c'est réussit et le refrain vous rentre dans la tête pour ne plus en sortir.

Place au "ventre mou" de l'album. Comprendre par là, le creux du creux, la partie qu'on peut facilement sauter pendant une écoute. Là on rentre dans la pause et on ne fera pas plus lent. On commence par la balade mièvre et chiante (si, si, j'vous jure) qui dégouline de partout. "Hold Me In Your Arms" pourrait servir d'hymne à la St Valentin et plaire à la ménagère de plus de 60 ans avec ses nappes de claviers à faire passer la pop actuelle pour du brutal!
"Wanna Be God" se veut un hommage à Freddie Mercury et on peut éventuellement se douter qu'il est inspiré par le "We Will Rock You" de Queen. Bon, je veux bien, mais de loin, loin, loin....même très loin. Bref c'est loupé si j'ose dire et ça n'a rien à faire dans l'album à par casser l'ambiance. On était déjà en train de dormir avec la balade et là on a juste levé une paupière...peut être pour nous permettre d'être assez réveillé pour la suite.

"Straight Out Of Hell". Ah le titre qui donne son nom à l'album nous est proposé par Markus, celui qui a encore la vieille recette de la compos 100% pur jus de citrouille certifié. Et là, c'est encore une fois un coup de maitre que signe le bassiste. Le tempo renoue avec la bonne accélération, l'intro mélodique qui va bien, la rythmique habituelle, le chant qu'il faut et le refrain qui fait mouche comme une bonne compo d'Hansen au sommet de son art. Ce titre est mon préféré définitivement pour cet album. Tout ce que j'aime chez Helloween est concentré là-dedans. What else?

Un trou du cul (aux huiles essentielles?) vient prendre la suite. Sasha a décidé de faire ça avec une finesse toute bavaroise et donc "Asshole" arrive avec son riff lourdingue comme un flageolet coincé après un litre de bière et un gros cassoulet. On est ici dans un titre qui ne s'inscrit pas dans la lignée de ce qui a été proposé avant. Pas déplaisant pour autant (parfois ça soulage) mais ça ne ressemble en rien à du Helloween. Enfin, ça s'écoute c'est déjà ça.

"Years" renoue avec le tempo speedé et plus dans la lignée des bonnes compositions d'Helloween. Pas mal de claviers mais on est là en terrain connu. C'est efficace, rapide et mélodique tout comme il faut. Le fan ne sera pas perdu avec ce titre, ni surpris une seule seconde...en même temps c'est signé Weikath.
Les mouches sont de retour! Décidément, ça doit obséder Deris qui n'en est pas à son 1er coup. "Make Fire Catch The Fly" commence en mid-tempo pour s'accélérer sur le refrain en version speed. Un exercice de style sur le couplé où on est presque "a capela" pour ensuite balancer la sauce comme il faut. Encore beaucoup de claviers présents mais derrière ça envoie comme des bûcherons bien que la mélodie de soit pas oubliée.

"Church Breaks Down" est signé par Sasha. d'un côté on parle de l'enfer et maintenant on revient vers la lumière? En attendant il nous signe un titre qui rentre dans une certaine tradition. L'intro au tempo speed et mélodique vous rappellera des bons souvenirs, avant de retomber en mid-tempo plus moderne pour connaître une progression sur l'avant refrain et rebalancer la sauce sur le refrain et ainsi de suite. C'est bon, même très bon. Toujours le claviers présent au fond, ça reste une quasi-constante de cet album où ils sont toujours plus ou moins présent. Loin d'être dérangeant, ils participent aux arrangements et à l'ambiance.

Si on se contente de l'édition standard, l'album s'arrêterait là...mais, car il y a un mais, l'édition limitée est toujours disponible et pour le peu de différence pourquoi bouder son plaisir sur cet album qui renoue avec des tempi enlevés? Alors je continue ma visite des titres:

"Another Shot Of Life" est le premier bonus de l'édition "européenne/UK/US".
Là, c'est loin d'être une grosse réussite malgré tout. Un rythme assez lent et aux claviers omniprésents dès l'intro. C'est étonnant de la part de Markus qui signe là un des titres des plus faibles de cette livraison. Bon, après l'intro on remonte un peu le tempo, mais ça ne suffira pas. Là on nage vraiment dans les habituels bonus que les citrouilles livrent. On comprend d'ailleurs souvent pourquoi la plupart ont été écartés et celui-ci ne fait pas exception.

"No Eternity" est le premier bonus de l'édition nipponne. Toujours signée par Markus qui aura bien participé à l'écriture cette fois et surtout sélectionné pour figurer dans les enregistrements. Contrairement à l'autre bonus, les japonnais ont cette fois la chance d'avoir un titre de premier choix. Nous ne sommes pas dans du speed, mais c'est très plaisant avec ce tempo enlevé où on se croirait revenu aux 90's. Un titre qui aurait pu figurer sur un Master Of The Rings ou Time Of The Oath ou Better Than Raw par exemple.

On termine enfin l'édition limitée avec le retour de "Burning Sun" mais cette fois dans une version particulière, où l'orgue Hammond est utilisé et mis un peu plus en avant, pour une version dédiée à la mémoire de Jon Lord. Bon, Deep Purple n'aura jamais joué sur des rythmiques identiques, mais si le titre figurant sur l'édition standard vous a plu, alors ça ne devrait pas vous déranger d'écouter cette version.

Voilà pour ma revue complète de l'album.
Au final, je lui met un 4/5 malgré quelques titres (peu en fait) moins bons sur la totalité, mais ce retour à un album plutôt speedé, où même si certains refrains auraient pu être retravaillés sur quelques passages, l'ensemble est agréable, bien fouillé et je le ré-écoute avec grand plaisir à chaque fois. D'ailleurs depuis que je l'ai, pas une seule journée n'est passée sans que je me l'envoie dans les oreilles...et ça fait déjà 1 mois que ça dure. Certes, j'ai mis du temps à l'assimiler, mais chaque découverte de détails a toujours été un plaisir.
Si "7 Sinners" m'avait déçu, je suis content d'avoir retrouvé un bon album des citrouilles comme celui-ci.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/dbzik
Helld (-|-) ween
Keeper Of Tomorrow
Keeper Of Tomorrow


Nombre de messages : 17925
Age : 48
Localisation : Pumpkin Garden
Date d'inscription : 26/08/2007

MessageSujet: Re: Straight Out Of Hell - Chronique   Ven 15 Fév - 14:22

Ayé c'est fait

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/dbzik
Hephaïstos
Number One
Number One


Nombre de messages : 817
Age : 22
Localisation : Grenoble & Ardèche
Date d'inscription : 19/06/2010

MessageSujet: Re: Straight Out Of Hell - Chronique   Ven 15 Fév - 15:00

Avec un peu de chance, Helloween continuera sur la même lancée par la suite, voire en mieux!

4/5 aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sanctuaryoffate.metalforum.xooit.fr/index.php
-Rafa-
Guardian Of Mankind
Guardian Of Mankind


Nombre de messages : 1753
Age : 37
Localisation : Salon-de-Pce
Date d'inscription : 18/07/2008

MessageSujet: Re: Straight Out Of Hell - Chronique   Ven 15 Fév - 21:18

A mesure que le nombre d'albums augmente, il est de plus en plus difficile de mettre une note.
J'hésite entre le 3/5 et le 4/5 notamment par rapport aux notes que j'ai mises pour les albums précédents (je pense avoir été trop généreux avec "7 Sinners" par exemple).
Mais franchement cet album s'écoute bien. Mieux que "7 Sinners" qui ne m'avait pourtant pas déplu, au moins autant que "Rabbit", mais moins bien que "Gambling" qui a d'autres éléments pour lui.
Je réitère cependant mon regret de ne pas retrouver la structure habituelle qui lance véritablement un album d'Helloween, à savoir la petite intro qui précède un titre qui dépote et pourquoi pas le morceau long à la fin en guise d'apothéose (même "The Dark Ride" n'avait pas failli à ce format de tradition). Du coup, "Straight" et encore plus "7 Sinners" démarrent trop poussivement à mon goût.
Vous me direz alors "oui mais sur le "Keeper The Legacy", on commence aussi par un morceau long" ("the King For A 1000 Years" pour ne pas le citer). C'est vrai, mais ce morceau possède une vraie intro et il est tellement bien ficelé qu'il place la barre tout de suite très haut, au point même d'écraser tout le reste.

Et sinon, bravo pour ta chronique Helldo, exhaustive comme à chaque fois.

_________________
Les meilleures citrouilles poussent dans la terre des immortels
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helld (-|-) ween
Keeper Of Tomorrow
Keeper Of Tomorrow


Nombre de messages : 17925
Age : 48
Localisation : Pumpkin Garden
Date d'inscription : 26/08/2007

MessageSujet: Re: Straight Out Of Hell - Chronique   Ven 15 Fév - 22:00

Merci.
Si on avait mis les notes intermédiaire, je lui aurait collé sûrement 3.5/5

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/dbzik
gorgar63
Steel Tormentor
Steel Tormentor


Nombre de messages : 8729
Age : 42
Localisation : Far west auvergnat
Date d'inscription : 21/08/2006

MessageSujet: Re: Straight Out Of Hell - Chronique   Sam 16 Fév - 20:29

Une belle chronique qui emporte mon adhésion tant je suis d'accord sur bien des points. Good

Je pense ton top 5 ne doit pas être loin de correspondre au mien. santé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helld (-|-) ween
Keeper Of Tomorrow
Keeper Of Tomorrow


Nombre de messages : 17925
Age : 48
Localisation : Pumpkin Garden
Date d'inscription : 26/08/2007

MessageSujet: Re: Straight Out Of Hell - Chronique   Sam 16 Fév - 21:01

Plus un roman qu'une chro, mais j'ai du mal à résumer un tel album.
Puis on est là aussi pour donner son avis entre passionnés sur les titres du CD, donc on décortique, on analyse et là on le fait avec d'autant plus de bonheur qu'il est bon.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/dbzik
gorgar63
Steel Tormentor
Steel Tormentor


Nombre de messages : 8729
Age : 42
Localisation : Far west auvergnat
Date d'inscription : 21/08/2006

MessageSujet: Re: Straight Out Of Hell - Chronique   Mar 26 Fév - 13:38

S'il y avait eu possibilité je lui aurai collé un 4,5/5 car c'est vraiment un très bon album des citrouilles.

Au final je lui mets un 4/5 qui sanctionne 3 ou 4 morceaux un peu moins bons, voire affligeant pour certains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pumpkinstef
Guardian Of Mankind
Guardian Of Mankind


Nombre de messages : 1350
Age : 40
Localisation : Chez moi!
Date d'inscription : 01/03/2013

MessageSujet: Re: Straight Out Of Hell - Chronique   Sam 2 Mar - 23:29

Exactement pareil pour moi, 4/5 si j devais noter le dernier album, à cause aussi de 2 ou 3 titres un peu plus faiblards!

Mais l'ensemble de l'album me satisfait pleinement, il m'apporte mon lot de titres de speed mélodiques rayonnants et de grande qualité comme je les aime, et cet album je l'écoute en boucle sans me lasser, et je crois que ça va durer un petit moment (alors que j'avais bien aimé 7 sinners, mais il m'avait lassé un peu plus vite à l'écoute, je ne saurais dire pourquoi...)

Je ne sais pas combien de bons albums ils auront encore sous le pied dans les années à venir, mais des albums comme celui-là, je suis déjà preneur sans aucun problème!
Happy Helloween!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-Rafa-
Guardian Of Mankind
Guardian Of Mankind


Nombre de messages : 1753
Age : 37
Localisation : Salon-de-Pce
Date d'inscription : 18/07/2008

MessageSujet: Re: Straight Out Of Hell - Chronique   Dim 10 Mar - 23:50

Allez, j'arrondis à 4/5.
Malgré les quelques critiques que je peux faire sur cet album, il est plaisant et le bon niveau du groupe n'est pas donné à tous les autres groupes qui ont le même nombre d'années d'activité au compteur.

_________________
Les meilleures citrouilles poussent dans la terre des immortels
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nyko
A King For 1000 Years
A King For 1000 Years


Nombre de messages : 5845
Age : 34
Localisation : arras (62)
Date d'inscription : 13/09/2005

MessageSujet: Re: Straight Out Of Hell - Chronique   Mar 12 Mar - 22:11

4/5 pour ma part, au départ, après deux trois écoutes, je trouvé quasiment rien d’intéressant, (bon j'écoutais ça vite fait dans le bain ou ce genre de truc), puis après avoir lu de bonne chronique partout, j'ai décidé d'y rejeté une oreille bien attentivement, et putain, beaucoup de bonne choses, je suis content que le groupe en joue pas mal en live, ce qui bouge un bon coup la set list habituelle (qui m'avais très forte décu sur la dernière tournée)

Vivement le moi prochain voir tout ça en concert

_________________

forum français edguy et avantasia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://helloween-gammaray.zikforum.com
axlpatton
Follow The Sign
Follow The Sign


Nombre de messages : 118
Age : 34
Localisation : montbéliard
Date d'inscription : 05/10/2010

MessageSujet: Re: Straight Out Of Hell - Chronique   Mer 13 Mar - 1:10

4/5 pour moi également.
je suis assez d'accord avec l'avis général
mon top 5 "years" "straight out of hell" "far from the stars" "waiting for the thunder" "burning sun"
la ballade est caca pour moi
"wanna be god" ça claque en live ou en intro d'album...mais en piste 8 bof surtout qu'il n'y a aucun rapport avec la piste 9...
"no eternity" aurait eu sa place dans l'album.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hijammer
Future World
Future World


Nombre de messages : 4162
Age : 36
Localisation : Walls of Géricault (Angers)
Date d'inscription : 10/09/2009

MessageSujet: Re: Straight Out Of Hell - Chronique   Lun 15 Avr - 18:46

Un bon 3/5 pour ma part, album qui envoie du bois comme le précédent mais avec quelque chose de plus réfléchi, de très bon titres, Sascha a fait du très bon boulot (et même pour la ballade blblbl ), Church Breaks Down est mon préféré.

Edit : j'aime bien la phrase de Dodo, comme quoi Andi est obsédé par les mouches Laughing

_________________
The chinese year of the monkey!
Hijammer the Sole Survivor
Tetsuo the Iron Savior
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lionel du Pumpkin Ray
Guardian Of Mankind
Guardian Of Mankind


Nombre de messages : 1126
Age : 42
Localisation : Charmes (dep.88)
Date d'inscription : 28/09/2005

MessageSujet: Re: Straight Out Of Hell - Chronique   Sam 25 Oct - 14:22

Sad 3/5 Un peu déçu tout de même, ça manque de brulôt tout ça ! Un excellent album du groupe se termine souvent par un titre phare, une grosse machine (à la Weikath please); et là ce "Church Breaks Down" ne casse pas 3 pattes à un canard. Le reste est bon, la balade bon bah voilà quoi Rolling Eyes ! Du coup, le 7 Sinners que j'adorai déjà reprend de la valeur dans mon classement des Citrouilles Good

_________________
Le Rayon De La Citrouille / [Emission Radio]
Potage Metallique de 21h à 22h Le Lundi
Sur www.fajet.net / Nancy 94.2FM
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/scapin2
Pumpkinstef
Guardian Of Mankind
Guardian Of Mankind


Nombre de messages : 1350
Age : 40
Localisation : Chez moi!
Date d'inscription : 01/03/2013

MessageSujet: Re: Straight Out Of Hell - Chronique   Dim 26 Oct - 22:54

Tiens, un revenant, ça fait plaisir! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bye bye!
Murderer
Murderer


Nombre de messages : 564
Age : 67
Localisation : Loin d'Ici
Date d'inscription : 13/12/2008

MessageSujet: Re: Straight Out Of Hell - Chronique   Mer 5 Nov - 3:14

Sympatoche comme disque même si j'ai de plus en plus de problème avec la voix ultra produite de Deris Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.zoophilieonline.com/
peace-love-freedom
Guardian Of Mankind
Guardian Of Mankind


Nombre de messages : 1219
Age : 33
Localisation : Velotte-et-Tatignécourt
Date d'inscription : 09/04/2013

MessageSujet: Re: Straight Out Of Hell - Chronique   Jeu 6 Nov - 0:45

Lionel du Pumpkin Ray a écrit:
Sad 3/5 Un peu déçu tout de même, ça manque de brulôt tout ça ! Un excellent album du groupe se termine souvent par un titre phare, une grosse machine (à la Weikath please); et là ce "Church Breaks Down" ne casse pas 3 pattes à un canard. Le reste est bon, la balade bon bah voilà quoi Rolling Eyes ! Du coup, le 7 Sinners que j'adorai déjà reprend de la valeur dans mon classement des Citrouilles Good

Lionel sur le forum!! wahou!!! cheers

Je devrais me cacher en même temps, çà fait bien un bon mois que je ne suis pas passée... dehors

N'hésite pas en tous cas à éplucher les nouveaux posts, y'en a eu du neuf depuis le temps...

_________________
Isn't it a wonder
Awake from blood thick dreams
Remove all the stones from our hearts
We must all believe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Straight Out Of Hell - Chronique   Aujourd'hui à 7:13

Revenir en haut Aller en bas
 
Straight Out Of Hell - Chronique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» HELLOWEEN - Straight Out Of Hell - Chronique
» HELLOWEEN
» TOXIC HOLOCAUST Chronique de l'archéologue du métal ...
» [Chronique] Manzer "Pictavian Bastards"
» [Chronique] Roar "Thrash 'Till Death - Metal for Life"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
KEEPERS OF TOMORROW :: CHRONIQUE :: Chronique Helloween-
Sauter vers: