KEEPERS OF TOMORROW


 
AccueilPortailGalerieRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Actualités insolites & planète web

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Helld (-|-) ween
Keeper Of Tomorrow
Keeper Of Tomorrow
avatar

Nombre de messages : 18881
Age : 49
Localisation : Pumpkin Garden
Date d'inscription : 26/08/2007

MessageSujet: Actualités insolites & planète web   Lun 2 Fév - 12:58

La police suisse découvre un champ de marijuana grâce à Google Earth

Enquêtant sur un trafic de drogue, les forces de l'ordre helvétiques ont localisé une plantation de cannabis grâce au logiciel de cartographie de Google

Hélène Puel, 01net., le 30/01/2009 à 18h10











Google va-t-il devenir le meilleur auxiliaire de police grâce à ses logiciels
de cartographies satellitaires ? Après avoir localisé
une enfant disparue grâce à Street View aux Etats-Unis, les forces de l'ordre découvrent, cette fois en Suisse, un champ de marijuana grâce à Google Earth. Le service d'images satellitaires a permis de mettre à jour la zone de production d'un réseau international sur lequel les policiers helvétiques enquêtaient depuis plus d'un an.


Un coup de pouce technologique bienvenu, puisqu'il a permis de démanteler
l'un des plus importants trafics de cannabis jamais mis à jour en Suisse rapporte
La tribune de Genève.
La police cantonale de Zürich en charge de l'affaire explique sur son site avoir inculpé 16 personnes, et découvert plus de 1,1 tonne de marijuana et de haschich. Près de 600 000 francs suisses (400 000 euros) ont été également saisis.


Un coup de chance


Au printemps 2007, les forces de l'ordre apprenaient qu'un Zürichois livrait des quantités importantes de drogues en Suisse romande. Après avoir réussi à interpeller ce suspect en décembre 2007, ils ont peu à peu remonté la filière. A l'automne 2008, alors qu'ils cherchaient à localiser le domicile d'un producteur présumé dans le canton de Thurgovie grâce à l'outil cartographique de Google, les policiers sont tombés sur un étrange parcelle de 150 mètres sur 50. Sur les vues de Google Earth, ses contours étaient limités par une bordure d'une couleur plus jaune, alors que son centre apparaissait en vert.


« L'homme y cultivait du cannabis et avait fait pousser du maïs tout autour , raconte Stefan Oberlin, porte-parole de la police cantonale zürichoise à La Tribune de Genève.
Comme les plantes de chanvre sont moins hautes, on ne pouvait rien voir de la rue ».


La police zürichoise a toutefois précisé au quotidien helvétique ne pas passer ses journées à rechercher de la drogue sur Google Earth.
« Cela relève plus du coup de chance que d'un procédé systématique».


«Il est vrai que le service en ligne du moteur de recherche n'offre pas une représentation satellitaire du globe en temps réel. En plus, la résolution du logiciel ne permet pas vraiment de distinguer les végétaux », précise la police de Zürich. Comme quoi les enquêtes de terrain ont encore de beaux jours devant elles.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/dbzik
Helld (-|-) ween
Keeper Of Tomorrow
Keeper Of Tomorrow
avatar

Nombre de messages : 18881
Age : 49
Localisation : Pumpkin Garden
Date d'inscription : 26/08/2007

MessageSujet: Re: Actualités insolites & planète web   Mar 3 Fév - 10:55

Presse en ligne : retour vers le futur de 1981

Guillaume Deleurence, 01net., le 02/02/2009 à 15h35

Pour ceux d'entre vous qui ne savent pas - ou ne savent plus - « comment c'était avant le Web »,
regardez donc cette petite vidéo antédiluvienne, datée de 1981, à la fin de cet article.

Un reportage de la chaîne d'information de San Francisco, KRON, montre une expérience menée il y a 28 ans par huit journaux américains, dont le San Francisco Examiner, pour publier leurs contenus numérisés par voie téléphonique - sans les publicités ni les bandes dessinées, précise le reportage.

« C'est une expérience, pour savoir ce que cela signifiera pour nous, en tant que journalistes et reporters, et pour les utilisateurs à domicile », précise l'un des responsables du San Francisco Examiner.
« Les ingénieurs nous disent qu'un jour nous aurons tous nos magazines et journaux sur nos ordinateurs à la maison », note la voix off. Quelle idée !

Et la présentatrice de conclure, rassurante : « Cela prend deux heures pour recevoir le texte complet, au prix de 2 dollars. Cela ne créera pas beaucoup de concurrence à l'édition papier vendue dans la rue au prix de 50 cents. »

Rappelons que c'est en 1980 et 1981 que furent menées dans l'Hexagone les premières expérimentations télématiques du Minitel, en Ile-de-France et en Ille-et-Vilaine notamment. Le futur
était aussi en gestation de ce côté de l'Atlantique.